Énergie éolienne : un investissement record en 2016

L’installation d’éoliennes avance à grands pas en Europe : les 1.558 mégawatts rajoutés au réseau en 2016 permettent d’alimenter un million de logements

Le parc éolien européen a vu sa capacité augmenter de 1.558 mégawatts en 2016. Cette énergie est suffisante pour couvrir les besoins en électricité d’un peu plus d’un million de logements. Les investissements se sont chiffrés à 5,78 milliards d’euros : jamais les investissements dans l’éolien n’ont été aussi importants.

De belles perspectives pour l’éolien en Europe

Cet investissement record a d’autant plus d’impact que d’année en année, le coût d’installation d’une éolienne ne cesse de baisser. Par exemple, l’installation du parc éolien nécessaire à la production d’un gigawatt d’électricité nécessitait un investissement de 3,74 milliards d’euros en 2011, contre seulement 2,67 milliards en 2014, d’après McKinsey.

Mais ce n’est pas tout : les énergéticiens annoncent l’engagement de 18,2 milliards d’euros dans les prochaines années à travers l’Europe. Ce montant correspond aux projets d’installation de 4 900 mégawatts supplémentaires. Cette capacité de production sera répartie sur cinq pays, dont la moitié pour le seul Royaume-Uni.

Les 1.558 mégawatts installés en 2016 l’ont été dans trois pays : l’Allemagne (813 mégawatts, les Pays-Bas (691 mégawatts) et le Royaume-Uni (56 mégawatts), pour un total de 7 nouveaux parcs éoliens, soit une nouvelle éolienne installée par jour. 2017 devrait voir le rajout de 3.000 mégawatts, ce qui devrait porter l’ensemble de la production éolienne européenne à 25.000 mégawatts d’ici 2020.

Éolien : la France affiche un objectif ambitieux, mais peu réaliste

En France, le Grenelle de l’Environnement fixe un objectif de 8.000 éoliennes, correspondant à une capacité de 25.000 mégawatts, dont 6.000 mégawatts installés en mer, d’ici 2020. Quand on sait qu’aujourd’hui, une seule éolienne de 2 mégawatts couvre la consommation d’électricité de 2.000 personnes, chauffage compris, ce sont 25 millions de Français, soit 1 sur 2,6 qui devraient théoriquement être alimentés par l’éolien d’ici trois ans. Réaliste ? Bien sûr que non, quand on sait qu’à l’heure actuelle, le parc français fournit 10.000 mégawatts.

Le rythme des investissements dans cette énergie dans l’Hexagone est retardé, notamment par de nombreux recours devant la justice de la part de citoyens inquiets de l’impact négatif des éoliennes. Aucun projet d’éoliennes marines n’a encore vu le jour en France : EDF estimait fin 2016 le retard dû aux recours à un an supplémentaire. Les premiers chantiers ne devraient pas voir le jour avant 2020.

Source : consoglobe.com
 

0 Commentaires