Les Français tous exposés au glyphosate, selon Générations Futures

L’association Générations Futures, qui a analysé les urines de 30 personnes dans le cadre de son étude, a relevé la présence de glyphosate dans la totalité des échantillons.

Les résultats des analyses menées par l’ONG sont édifiants : 100 % des échantillons testés contiennent du glyphosate, une substance utilisée dans les herbicides et classée « cancérigène probable ». L’étude montre ainsi que nous sommes tous exposés à cette molécule.

Le glyphosate : une substance omniprésente et classée cancérigène par l’OMS

L’association Générations Futures a fait analyser les urines de 30 personnes et relevé la présence de glyphosate dans la totalité des échantillons. Certains présentent même des taux 30 fois supérieurs aux autres. Le constat est jugé préoccupant par François Veillerette, le président de l’association, qui affirme que « le taux de glyphosate devrait être à zéro, il n’est pas normal que les personnes aient dans leur organisme cette molécule de désherbant ». Faute de moyens suffisants, l’association n’a pas pu enquêter pour expliquer ces différences.

Selon Générations Futures, la présence de cette molécule serait liée à l’alimentation. Le glyphosate, qui est une substance utilisée dans les herbicides, représente le désherbant le plus vendu au monde. Ce qui préoccupe davantage l’ONG est le fait d’avoir détecté un taux de concentration supérieur au taux maximal admissible pour un pesticide distribué dans l’eau, dans 29 cas sur 30.

Générations Futures demande l’interdiction du glyphosate

L’interdiction du glyphosate en Europe fait débat. Si la substance est classée comme potentiellement cancérigène pour l’homme par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), les agences européennes de produits chimiques et de sécurité sanitaire n’ont pas le même avis. Le président de l’association affirme que l’on « pourrait être en face d’un problème majeur de santé publique ».

Une initiative citoyenne européenne qui vise à interdire le glyphosate a déjà recueilli plus de 630.000 signatures au sein de l’Union Européenne. En attendant que les autorités européennes se prononcent sur son éventuelle interdiction, Générations Futures alerte sur l’urgence à agir rapidement contre cette molécule.

Source : consoglobe.com

0 Commentaires