Les sapeurs-pompiers essaient toujours d'éteindre le feu en haute-corse

Dans le sud de l'île, les pompiers luttent depuis mercredi contre un feu à Palneca, qui a brûlé plus de 180 hectares. 

100 hectares de végétation ont été ravagés par les flammes ce samedi à Calenzana après le départ d'un nouvel incendie. Deux pompiers et une personne âgée ont été blessés légèrement. 

Un nouveau départ de feu survenu ce samedi à Calenzana (Haute-Corse) a ravagé 100 hectares de végétation et contraints à la fermeture, pendant plusieurs heures, d'une route conduisant à l'aéroport de Calvi, a-t-on appris auprès des pompiers et de la préfecture.

« Un incendie s'est déclaré ce jour (samedi, NDLR) à 17h52 », nécessitant d'« importants moyens aériens prépositionnés en Corse », a indiqué dans un communiqué le préfet de Haute-Corse, précisant que « le feu progresse vers l'Est ». « Au total, 120 sapeurs-pompiers ont été mobilisés, appuyés par deux Dash - avion gros porteur d'eau, NDLR -, trois Canadairs et deux Tracker », a précisé auprès de l'AFP un porte-parole des secours de Haute-Corse.

Des blessés légers 

« Deux pompiers et une personne âgée de 98 ans ont été blessés légèrement », mais étaient « sorties de l'hôpital samedi soir », a détaillé ce porte-parole, précisant que « plusieurs habitations ont été évacuées ».

Par ailleurs, la circulation sur la RD81 vers l'aéroport de Calvi a été interrompue samedi soir pendant plusieurs heures. Depuis mi-juillet, le sud-est de la France et la Corse connaissent des incendies à répétition qui ont ravagé plus de 7.000 hectares de végétation.

Des incendies à répétition 

Dans le sud de l'île, les pompiers luttent depuis mercredi contre un feu à Palneca, qui a brûlé plus de 180 hectares. Samedi soir, cet incendie n'était pas maîtrisé, selon les secours joints par l'AFP. Pour les secouristes sur place, la répétition de feux en Corse depuis plusieurs semaines laisse « présager une piste criminelle ». Des allégations que n'a pas confirmées le procureur de la République à Ajaccio.

En visite auprès des secouristes à Palneca samedi matin, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a appelé « toutes celles et tous ceux qui sont en Corse et dans le sud (de la France, NDLR) à faire preuve d'attention », relevant que « les incendies peuvent être criminels, ils peuvent aussi être dû à l'imprudence et à l'inconséquence ».

0 Commentaires