L'éléphant, l'être humain et la biodiversité

Tout d’abord, il faut faire quelque chose pour « arrêter le massacre et assurer un habitat sûr aux éléphants d'Afrique et d'Asie ».

Dimanche 12 août, c'est la journée mondiale de l'éléphant. Le mois d’avril 2017 voit la publication d’une nouvelle étude dont la conclusion prouve une fois de plus à quel point les écosystèmes sont fragiles : les éléphants sont capables de disperser des graines sur 65 kilomètres… soit « 30 fois plus loin que n’importe quel oiseau de la savane » ! Ces méga-herbivores jouent ainsi un rôle crucial pour la diversité génétique des arbres de la savane et façonnent littéralement les paysages.

L’éléphant : c’est quoi ?

Les éléphants, actuellement, sont les plus grands animaux terrestres qui vivent sur Terre. Ce sont des mammifères herbivores à la peau très épaisse. Il entend très bien grâce à ses grandes oreilles, a un bon odorat avec sa trompe, mais la vue est assez faible avec ses petits yeux. Son cri s'appelle le barrissement.

Les espèces d’éléphants

Il existe deux espèces d'éléphant :

  • l'éléphant d'Asie,

et

  • l'éléphant de savane d'Afrique,
  • l'éléphant de forêt d'Afrique.

Les deux espèces d'éléphants d'Afrique ont longtemps été considérées comme une seule. Une étude scientifique a prouvé la séparation des deux espèces il y a plusieurs millions d'années, mais des doutes subsistent toujours et certains scientifiques considèrent l'éléphant de savane d'Afrique, et l'éléphant de forêt d'Afrique comme deux sous-espèces d'une seule et même espèce, l'éléphant d'Afrique.

 

Le saviez-vous ?

  • L’éléphant d'Afrique mesure en moyenne 4 mètres de haut (à l'épaule) et pèse environ 6 tonnes, pour le mâle (contre 4 chez la femelle).
  • La femelle porte son petit dans son ventre pendant près de deux ans (entre 20 et 22 mois), avant de le mettre au monde.
  • La trompe de l'éléphant est l'allongement de son nez et de sa lèvre supérieure. C'est un organe puissant constitué d'environ 15 000 muscles qui lui permet de réaliser des gestes indispensables à sa vie quotidienne.
  • Les éléphants ont une excellente mémoire tout comme les dauphins, les singes et les hommes. Ils sont capables de reconnaître leurs semblables même s'ils ne les ont pas vus depuis 20 ans.
  • Chaque jour, un éléphant a besoin de 150 à 260 kg de végétaux (herbe, feuilles, fruits, rameaux) et de 50 à 140 l d'eau.
  • Un cornac (dérivé du mot indien cornaca), ou mahout, est à la fois le maître, le guide et le soigneur de l'éléphant.
  • L'éléphant était utilisé, notamment, pour la chasse au tigre : en raison de sa taille, l'éléphant d'Asie ne craint pas le tigre.
  • En Asie, et tout particulièrement en Inde, des éléphants dressés ont été utilisés comme moyen d'exécution, pour tuer des condamnés à mort, de façon très spectaculaire. Cette pratique, interdite par les Anglais lors de la colonisation de l'Inde, a aujourd'hui disparu.

 

Les éléphants ont marqué l'histoire

Dans l'Antiquité, et jusqu'au Moyen Âge, les éléphants ont servi d'engins de guerre, capables d'écraser les ennemis qui ne pouvaient pas en percer la peau avec leurs lances ou leurs flèches.

  • Selon la Bible, le roi Antiochos V avait attaqué avec une armée de 32 éléphants portant chacun sur le dos des soldats protégés dans un abri de bois.
  • Darius III, le roi de Perse, possédait des éléphants de guerre dans ses armées lorsqu'il affronta Alexandre le Grand, en 331 av. J.-C. C'était sans doute la première fois que des soldats européens rencontraient des éléphants. Il n'y a pas d'éléphants en Perse (actuellement, l'Iran) : Darius III avait sûrement dû les acheter à un prince indien. Par la suite, les armées grecques et romaines rencontreront des éléphants de guerre à plusieurs reprises.
  • C'est en 280 av. J.-C. que les Romains peuvent apercevoir pour la première fois des éléphants en Italie : Pyrrhus Ier, neveu d'Alexandre, possédait plusieurs éléphants de guerre dans ses armées lorsqu'il envahit Rome.
  • Pour conquérir Rome, le célèbre Hannibal Barca, de l'antique Carthage, a franchi les Alpes en 218 av. J.-C., après être passé par l'Espagne et le sud de la France, avec une armée contenant plusieurs éléphants. Hannibal a certainement voulu exploiter la terreur qu'avaient suscitée les éléphants de Pyrrhus contre les Romains ; malheureusement, la plupart des éléphants, supportant mal le froid, meurent durant la traversée des Alpes. Apparemment, les éléphants de guerre d'Hannibal n'étaient pas des éléphants indiens, mais une espèce aujourd'hui disparue, l'éléphant d'Afrique du Nord.
  • En 82 av. J.-C., Pompée mène une grande campagne militaire en Afrique et remporte de nombreuses victoires. Syla, dictateur de Rome, décide de lui accorder un triomphe : Pompée parade alors sur un char tiré par quatre éléphants, souvenir de ses victoires en Afrique. Malheureusement, l'attelage est trop grand pour passer par les portes, et Pompée ne peut entrer dans la ville, à son plus grand désarroi. Cet épisode est raconté par Pline l'Ancien, dans son Histoire naturelle.
  • En 1255, Saint Louis fit don d'un éléphant d'Afrique à Henri III, roi d'Angleterre. Un autre semble avoir été offert à l'empereur Frédéric III, au XVe siècle, par Jean II du Portugal. En 1668, Louis XIV reçut également un éléphant d'Afrique en cadeau de la part du Portugal.

 

L’éléphant dans les religions

Selon la religion hindouiste, Airavata est un éléphant blanc gigantesque, à trois têtes, né lors du barattage de la mer de lait. Airavata est le chef des éléphants qui portent les Dikpâla, les huit dieux gardiens des points cardinaux. Une tradition de l'hindouisme (l'une des religions de l'Inde) affirme que son plus célèbre texte, le Mahâbhârata, a été écrit par Ganêça ou Ganesh, dieu à tête d'éléphant qui écrivait avec l'une de ses défenses. Ganesh ou Ganesha ou Ganapati (son nom le plus usuel) est, dans la religion hindoue, le Dieu le plus vénéré et considéré comme une Divinité suprême. Ganesh est le fils de Shiva, le Dieu Danseur et de son épouse Parvati, la montagnarde.
L'année de l’éléphant dans l’Islam : la tradition musulmane attribue à Abraha une attaque de La Mecque avec une troupe d'éléphants. La Mecque est alors défendue par Abd al-Muttalib, grand-père de Mohammed. La Mecque est préservée « miraculeusement ». Le Coran rapporte ce récit : « [105:1-5] N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi envers les gens de l’Eléphant ? N'a-t-Il pas rendu leur ruse complètement vaine ? Et envoyé sur eux des oiseaux par volées qui leur lançaient des pierres d’argile ? Et Il les a rendus semblables à une paille mâchée ». L'année de cette attaque, appelée « année de l'éléphant », serait celle de la naissance de Mohammed, traditionnellement située en 570 ou 571. Ce qui est très intéressant : les éléphants d’Abraha s'agenouillaient et… refusaient d’attaquer la Mecque et de charger la Ka’ba.

0 Commentaires