Du 1er septembre au 4 octobre : prions pour la création

Le premier septembre est la Journée mondiale de prière pour la création.

Cette journée a été instituée en 1989 par le patriarcat de Constantinople, et à laquelle l’Église catholique s’est associée en 2015. Elle sera prolongée par un Temps pour la création jusqu’au 4 octobre. Cette année, pour la première fois, le Pape François et le Patriarche de Constantinople Bartholomée publient un message commun à cette occasion.

Pourquoi un temps de la création ?

Le site eglise.catholique.fr dit qu’en 2015, le Pape François a retenu la date du 1er septembre pour instituer dans l’Eglise catholique, une « Journée Mondiale de Prière pour la Sauvegarde de la Création ». L’initiative rejoignait celle des Eglises orthodoxes qui à l’occasion du 3ème rassemblement œcuménique de Sibiu en Roumanie de 2007, ont proposé un « temps de la création », du 1er septembre au 4 octobre. En effet, le 1er septembre est le début de l’année liturgique pour les Églises orthodoxes, ce jour rappelle en particulier l’œuvre de Dieu dans la création du monde. Le 4 octobre est la fête de St François d’Assise.

  • Dès les origines, le Créateur a voulu que l’humanité coopère à la préservation et à la protection de l’environnement naturel.
  • La nature n’est plus perçue comme un « don partagé », mais comme une « grande possession privée » ; nous ne voulons plus nous y associer, nous voulons la dominer.
  • La prière doit en effet permettre de changer notre vision du monde et donc notre manière d’entrer en relation avec lui.

Les deux chefs religieux lancent encore un « appel urgent » à tous ceux qui détiennent des responsabilités sociales, économiques, politiques et culturelles, « pour qu’ils entendent le cri de la terre et subviennent aux besoins des marginalisés », et surtout « qu’ils appuient le consensus du monde entier pour guérir notre création blessée ».

Pape François : « Cette journée de prière offrira à chacun des croyants et aux communautés la précieuse opportunité de renouveler leur adhésion personnelle à leur vocation de gardiens de la création, et sera surtout l’occasion de témoigner de notre communion croissante avec nos frères orthodoxes. »

0 Commentaires