Les rhinocéros en danger critique d’extinction

Le 22 septembre de chaque année, le rhinocéros est à l’honneur !

Les rhinocéros sont les mammifères périssodactyles appartenant à la famille des rhinocérotidés (Rhinocerotidae). Les rhinocéros vivent normalement en solitaires mais, dans la savane, on peut parfois voir de petits troupeaux. Leur communication est essentiellement olfactive.

Toutes les espèces de rhinocéros sont actuellement en voie de disparition.

Les espèces

La principale caractéristique visible des rhinocéros est la corne sur leur nez. Selon l'espèce il y en a une ou deux. Des cinq espèces actuelles de rhinocéros, deux se rencontrent en Afrique : le rhinocéros blanc et le rhinocéros noir.  Mais contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, le blanc n'a pas une robe plus claire que le noir, ils sont tous les deux gris ! Trois autres espèces se rencontrent en Asie, le rhinocéros de Sumatra, le rhinocéros de Java et le Rhinocéros Indien. Ces deux derniers ne possèdent qu’une seule corne contrairement à leurs cousins.
Les rhinocéros, en couple ou solitaires, s’épanouissent dans les forêts humides, les jungles inondées ou à l’inverse, les plaines desséchées et arides.

Les rhinocéros se régalent de leurs mets préférés : des racines et des tiges. Un repas 100% végétal !

Le rhinocéros et l’environnement

C’est depuis des millions d’années que ce puissant mammifère joue un rôle essentiel dans la préservation de notre écosystème. Il maintient la diversité végétale des prairies africaines, dont dépendent beaucoup d’autres herbivores, simplement en sélectionnant certaines herbes, laissant aux autres la place de se développer.

Les rhinocéros en danger critique d’extinction

Selon l’article du site mapecology.ma, publié en 2017, ciblés par le braconnage, le commerce illégal et la destruction de leur habitat, les rhinocéros sont classés dans la liste « rouge » de l’Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) en tant qu’espèce « en danger critique d’extinction » à l’exception du rhinocéros blanc du sud classé « proche de la menace ». Le braconnage demeure, certes, la principale raison du déclin continu de la population de cet animal, mais n’est pas la seule. La destruction et la perte de son habitat est aussi un grand facteur, indique le WWF, soulignant qu’en Asie du sud-est et en Inde, la pression exercée par les populations humaines et la dégradation ou la destruction des forêts, font du rhinocéros l’une des espèces les plus menacées aujourd’hui.
Le rhinocéros est principalement convoité pour sa corne. Et pour cause on lui confère, à tort, des vertus aphrodisiaques dans plusieurs cultures. C’est ainsi qu’il est traqué à outrance par les braconniers.

Rien qu’en Afrique du Sud, près de trois rhinocéros sont chaque jour victimes du braconnage, selon le site wwf.ch.

Cette situation « alarmante » interpelle les différentes parties concernées, organisations de défense de la nature et les pays où cette espèce survit encore, à entreprendre une action ferme et efficace pour atténuer les menaces qui pèsent sur le rhinocéros en vue de préserver ses sous-espèces vulnérables et en voie de distinction et ce, à travers le renforcement des zones protégées en Afrique et en Asie et de la lutte contre le commerce illégal de bois menaçant l’habitat des rhinocéros, et le blocage du commerce illégal de cornes.

0 Commentaires