Le niveau de gaz à effet de serre dans l'atmosphère plus haut que jamais

L'organisation internationale WMO a publié son rapport sur la concentration de gaz à effet de serre. Le niveau, jamais atteint depuis 35 millions d'année, est alarmant.

La concentration de gaz à effet de serre dans l'air poursuit sa progression, atteignant un niveau de plus en plus préoccupant. Ces dernières années, le rythme accélère. En 2015, la concentration de CO2 dans l'air était de 400,1 ppm (partie par million : le nombre de molécules de gaz à effet de serre, ici de CO2, par million de molécules d'air), en 2016 de 403,3 et en 2017 de 405,5. Ces chiffres sont donnés dans le dernier rapport, paru jeudi 22 novembre 2018, de l'Organisation météorologique mondiale WMO, dépendant de l'ONU.

"La fenêtre d'opportunités pour agir est presque fermée"

Petteri Taalas, le secrétaire général de l'organisation, met en garde : "sans la réduction rapide du CO2 et des autres gaz à effet de serre, le changement climatique aura de plus en plus d'impacts destructeurs et irréversibles sur la vie de la Terre". "La fenêtre d'opportunités pour agir est presque fermée", a-t-il déclaré à franceinfo. La dernière fois qu'un tel niveau était atteint, c'était il y a 35 millions d'années, la température était plus élevée de 2 à 3 degrés et le niveau de la mer était supérieur de 10 à 20 mètres à celui d'aujourd'hui, rappelle Petteri Taalas.

L'organisation précise dans son rapport les principales causes de cet accroissement de la concentration de gaz à effet de serre : industrialisation, usage énergétique de combustibles fossiles, développement de l'agriculture intensive, augmentation de la surface des terres exploitées, déforestation accrue.

Cap sur la COP 24

Les rapports de WMO et du PNUE (Programme des Nations Unies pour l'environnement) serviront de base scientifique pour la COP 24. Ce sommet, qui se tiendra du 2 au 14 décembre à Katowice en Pologne, doit faire l'état des lieux des mesures prises et de celles qui restent à prendre, pour respecter les engagements et atteindre les objectifs de la COP 21 de Paris en 2015.

En 2018, l'ONU, via le PNUE, a mis l'accent sur la lutte contre le plastique, notamment en juin dernier, lors de la journée mondiale de l'environnement. Le programme de l'ONU est également annuellement l'auteur d'un rapport sur les émissions de gaz à effet de serre. Celui de 2017 est encore consultable en ligne.

0 Commentaires