Valérie Belrose et Christophe Aubel ont remis le trophée de la Capitale française de la biodiversité 2018

Tous les lauréats de l’édition 2018 du concours Capitale française de la biodiversité étaient réunis ce vendredi 7 décembre à l’Association des maires de France à Paris pour la cérémonie de remise des trophées.

Valérie Belrose, Sous-directrice adjointe de l'aménagement durable au Ministère de la transition écologique et solidaire, et Christophe Aubel, directeur général de l’Agence française pour la biodiversité, ont remis le prix de « Capitale française de la biodiversité 2018 » à Madame Anne Vignot, adjointe au maire de Besançon déléguée au développement durable, à l'environnement, au cadre de vie et à la transition énergétique, et aux équipes des services de la Ville de Besançon présents. 

Besançon est la huitième ville à décrocher le titre de « Capitale française de la biodiversité » après Muttersholtz (2017), Rennes (2016), Strasbourg (2014), Niort (2013), Lille (2012), Montpellier (2011) et Grande-Synthe (2010).

Six autres collectivités ont été récompensées : 

  • Saint-Privat-de-Vallongue (230 habitants, Lozère) : « Meilleur village pour la biodiversité 2018 ».
  • Morne-à-l’Eau (17 407 habitants, Guadeloupe) : « Meilleure petite ville pour la biodiversité 2018 ».
  • Grande-Synthe (23 634 habitants, Nord) : « Meilleure ville moyenne pour la biodiversité 2018 ».
  • Métropole Rouen Normandie (489 428 habitants, Seine-Maritime) : « Meilleure intercommunalité pour la biodiversité 2018 ».
  • Saint-Rémy (en Comté) (600 habitants, Bourgogne-Franche-Comté) : prix « Coup de cœur ».
  • Bonnelles (1 979 habitants, Yvelines) : « Prix régional Île-de-France 2018 » décerné par l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF).

Les gagnants de cette 8e édition du concours, révélés au mois d’octobre par le jury, démontrent l’excellence des communes et intercommunalités françaises en matière de « conception et gestion écologique des espaces de nature », thème de l’édition 2018.

L’Agence française pour la biodiversité est co-organisatrice de ce concours aux côtés de Plante & Cité, centre technique national sur les espaces verts et la nature en ville, l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France et l'Agence régionale de l'environnement et de l'éco-développement de Provence Alpes Côte d'Azur.

En 2019, le thème du concours sera « Climat : la nature source de solutions »

Une occasion de rappeler que changement climatique et érosion de la biodiversité sont les deux faces d’une même pièce - le changement global - et que les territoires sont les acteurs-clés pour agir concrètement à travers le déploiement des solutions fondées sur la nature. L’année 2019 sera aussi celle du déploiement de l’initiative « territoires engagés pour la nature » qui permettra aux collectivités de faire reconnaître des projets de reconquête de la biodiversité.

0 Commentaires