Les montagnes concentrent environ un quart de la diversité biologique terrestre

Près de 500 000 000 personnes, aujourd’hui, vivent dans des zones de montagne. Les montagnes sont très importantes, parce que plus de la moitié de la population humaine dépend des montagnes pour l'eau, les aliments et l'énergie propre.

Qu’est-ce qu’une montagne ?

Une montagne est une forme topographique de relief positif, à la surface de planètes telluriques, et faisant partie d'un ensemble — une chaîne de montagnes — ou formant un relief isolé. Elle est caractérisée par son altitude et, plus généralement, par sa hauteur relative, voire par sa pente.

Les montagnes : très important pour les vies

Aujourd’hui, il y a une préoccupation forte sur le changement climatique qui peut entraîner des impacts considérables sur les montagnes. Les montagnes sont des premiers indicateurs du changement climatique. Non seulement les montagnes sont menacées par le changement climatique, mais elles sont menacées par la dégradation des terres, la surexploitation et les catastrophes naturelles.

A mesure que le climat mondial continue de se réchauffer, ceux qui vivent dans des zones de montagne font face de plus en plus de luttes pour survivre.

Quel est le thème choisi de l’année 2018 ?

« #MountainsMatter » (en français : les montagnes sont importantes) est le thème choisi pour la célébration de la Journée internationale de la montagne 2018.

Bien qu’elles soient mentionnées dans le Programme 2030, les montagnes sont encore souvent oubliées. Étant donné le rôle central qu’elles jouent, en fournissant à la planète des services et des biens écosystémiques clés, et leur vulnérabilité face au changement climatique, nous devons intensifier et accroître l’attention envers les montagnes.

Importance des montagnes

Selon fao.org, les montagnes sont importantes pour :

  • l’eau car elles sont les « châteaux d’eau » qui fournissent entre 60 et 80 pour cent des ressources en eau douce de la planète. Toutefois, toutes les données disponibles indiquent que les glaciers des chaînes montagneuses du monde sont en train de se retirer et de disparaître à cause du changement climatique. Au moins 600 glaciers ont totalement disparu au cours des dernières décennies, avec des conséquences sur l’approvisionnement en eau dont des milliers de personnes qui vivent en aval dépendent.

 

  • la réduction des risques de catastrophe car les variations climatiques sont des déclencheurs de catastrophes. Les avalanches, les coulées de boue et les glissements de terrain se déversent en aval, arrachent les forêts nues, inondent les communautés et les populations.

 

  • le tourisme car les destinations de montagne attirent environ 15-20 pour cent du tourisme mondial et les zones de montagne sont porteuses d’une grande diversité, de vastes connaissances et d’un important patrimoine de type culturel. Quoique le tourisme de montagne ait le potentiel pour favoriser le développement économique dans les régions lointaines et isolées, beaucoup de communautés de montagne continuent à ne pas en bénéficier et vivent dans la pauvreté.

 

  • l’alimentation car elles sont des centres importants de la biodiversité agricole et elles produisent un grand nombre d’aliments parmi ceux que nous trouvons sur notre table, comme le riz, les pommes de terre, le quinoa, les tomates et l’orge. Pourtant ses habitants sont de ceux qui souffrent le plus au monde de la famine et qui présentent la plus grande vulnérabilité à la pénurie alimentaire et à la malnutrition, et le changement climatique impacte l’agriculture de montagne.

 

  • les jeunes car malgré les très beaux paysages, la vie en montagne peut être difficile, surtout pour les jeunes des zones rurales. Le fait qu’ils aient quitté leur village à la recherche d’un emploi ailleurs a entraîné une absence de jeunes et une pénurie de main-d’œuvre. L’émigration hors des zones de montagne a eu pour conséquence d’accroître le nombre de terres agricoles abandonnées, de terres dégradées et souvent de feux de forêt. Au niveau des communautés, il y a une perte des valeurs culturelles et des anciennes traditions.

 

  • les peuples autochtones car beaucoup de zones de montagne accueillent d’anciennes communautés autochtones qui détiennent et conservent de précieuses connaissances, traditions et langues. Les populations de montagne ont mis au point de remarquables systèmes d’affectation des terres et ont accumulé au fil des générations une grande quantité de connaissances et de stratégies sur la manière de faire face aux variations climatiques.

 

  • la biodiversité car la moitié des centres mondiaux de biodiversité se retrouvent dans les zones de montagnes, et les montagnes accueillent environ un quart de la diversité biologique de la planète. Les montagnes sont l’habitat d’animaux rares comme les gorilles, les léopards des neiges et le majestueux tahr, ainsi que de plantes extraordinairement belles comme les orchidées et les lobélies.

La Journée internationale de la montagne 2018 est l’occasion de créer un vaste mouvement social pour que les problématiques de la montagne arrivent jusque sur le bureau des hommes politiques.

La montagne : les religions et la mythologie

Dans de nombreuses religions et croyances les montagnes sont un élément sacré et le sommet de la montagne, identifié comme le plus proche du Ciel, est l'aspect le plus symbolique, car il est identifié comme le plus proche du Ciel, celui en particulier où résident les dieux et les esprits, comme le mont Olympe dans la mythologie grecque, ou celui où les saints et les prophètes ont rencontré Dieu et accompli son œuvre, à l'instar de Moïse au mont Sinaï (est surtout célèbre dans la tradition biblique pour avoir été le lieu où Moïse rencontra Dieu pour la première fois au buisson ardent et où il reçut les Dix Commandements et de nombreuses autres lois pour le peuple hébreu) dans le judaïsme, ou notamment de Jésus au mont Thabor (surplombant les environs, est fréquemment mentionné dans les écrits saints), ou encore de Mahomet au djébel el-Nour (elle abrite la grotte de Hira où Mahomet affirme avoir reçu sa première révélation d'Allah au travers de l'ange Gabriel.).

La montagne est considérée comme l'axe du monde ; c'est le cas du mont Meru, souvent identifié au mont Kailash, dans le bouddhisme, le jaïnisme et l'hindouisme, qui en fait la résidence de Shiva. Les tours du silence chez les zoroastriens, les ziggurats chez les Mésopotamiens, les pyramides précolombiennes ou encore les colonnes des stylites sont pour permettre l'élévation.

Joignez-vous au mouvement et participez aux discussions sur les réseaux sociaux en suivant le hashtag #MountainsMatter, en précisant ce que la montagne représente pour vous.

0 Commentaires