Jardiner sans pesticides chimiques, c'est possible et c'est obligatoire depuis le 1er janvier 2019

Depuis le 1er janvier 2019, la vente, l'usage et la détention des produits phytosanitaires de synthèse est interdite pour les particuliers. On vous dit tout des méthodes alternatives pour ne pas laisser les ravageurs, les maladies ou les mauvaises herbes détruire votre jardin.

Depuis le 1er janvier 2019, vous ne pouvez plus ni acheter, ni utiliser et ni stocker les pesticides chimiques.

Après les collectivités il y a 2 ans, c'est au tour des particuliers de changer de méthode de jardinage. La dernière échéance de la loi 2014-110 du 6 février 2014, dite "loi Labbé" est entrée en vigueur. Elle prévoit l'interdiction d'usage et une restriction de vente sur tous les produits phytosanitaires de synthèse. Les seuls produits utilisables sont désormais les produits de biocontrôle, les produits utilisés en agriculture biologique ou les produits à faible risque. 

Se débarrasser des pesticides chimiques restés au fond du placard

L'utilisation des pesticides chimiques est désormais considérée comme une infraction pénale passible de 6 mois d'emprisonnement et de 150 000 € d'amende. 

Mieux vaut se débarrasser au plus vite des flacons restés au fond du placard mais pas n'importe comment. Ce ne sont pas des déchets comme les autres. Ils peuvent représenter un danger pour l'environnement. Il y a forcément un point de collecte près de chez vous : consulter la carte.

Se passer des pesticides au jardin

Retour au jardinage de nos aïeux. Voici quelques conseils donnés par l'Ademe :

Lutter contre les mauvaises herbes :

  • Pailler le sol avec les déchets du jardin (tontes de pelouse, feuilles mortes, fleurs fanées ...). Le paillage naturel évite la repousse des mauvaises herbes. Il permet également de retenir l'eau et de protéger le sol.
  • Faire une tonte haute (6 à 8 cm) des gazons. Cela permet de limiter l'envahissement par la mousse.
  • Semer les "engrais verts" (plantes à croissance rapide) sur les parcelles non cultivées du potager.
  • Utiliser de l'eau bouillante (eau de cuisson) sur les terrasses pour éliminer les mauvaises herbes.
  • Désherber à l'aide d'une binette ou d'un sarcloir. (un peu d'exercice ne fait pas de mal).

Lutter contre les maladies : 

  • Planter des plantes adaptées au sol et au climat, sans trop les serrer.
  • Pulvériser des décoctions de plantes de manière préventive (purin d'ortie, de prêle ou de fougère).

Lutter contre les ravageurs : 

  • Favoriser la présence de prédateurs naturels en installant des nichoirs (les hirondelles et les mésanges se nourrissent de chenilles et de moustiques), en créant des tas de bois (les hérissons s'attaquent aux limaces, en disposant des pots remplis de paille et retournés. Ils attireront les perce-oreilles friands de pucerons.
  • Créer des associations de plantes. Certaines repoussent les insectes indésirables.
  • Remplacer les insecticides (savon noir, décoction de tanaisie ...)

0 Commentaires