États-Unis : -50 degrés attendus, Trump demande "le retour du réchauffement climatique"

Alors qu'une vague de froid polaire s'installe dans le nord des États-Unis, le président américain a fait une nouvelle sortie sur Twitter, réclamant le retour "rapide" du réchauffement climatique.

Alors que la France s'apprête à subir les vents violents et les chutes de neige de la Tempête Gabriel, les États-Unis se prépare eux à un froid glacial. Les températures atteignent des records historiquement bas allant jusqu'à -50 degrés.

Un vague de fraîcheur que Donald Trump a souligné sur Twitter mardi 29 janvier. Le président américain est même allé jusqu'à réclamer "le retour du réchauffement climatique". "Nous avons besoin de toi", a ajouté le milliardaire, connu pour son scepticisme à propos du dérèglement climatique et pour avoir sorti son pays des accords de Paris (COP 21).

L'alerte au grand froid a été donnée dès lundi dans plusieurs États du "Midwest", du Dakota du Nord à l'Ohio, qui pourraient connaître les températures les plus basses depuis vingt ans, selon la chaîne météo Weather Channel. Le vent glacial venu du Nord-Ouest devrait lui atteindre la côte Est du pays plus tard dans la semaine.

La vague de froid sera accompagnée de fortes rafales de vent - jusqu'à -50 degrés Celsius ressentis dans le Dakota du Nord - entre mardi et jeudi qui pourraient "provoquer des engelures sur la peau découverte en quelques minutes", selon la chaîne météo.

0 Commentaires