Consommer bio c'est un mode de vie qui compte de protéger l'environnement, puisque les produits issus de l'agriculture biologique ont été cultivés sans engrais ni pesticides. Le mode de production agricole est naturel et n'utilise aucun produit chimique de synthèse, comme les pesticides, les herbicides chimiques, les fertilisants artificiels ou les hormones de croissance, ni d'OGM. Dans cet article nous vous présentons les avantages de l’alimentation bio.

Un produit bio doit comporter le logo AB

Comment savoir si un produit est bio ?

Pour qu'un produit soit bio, il doit comporter le sigle AB (pour Agriculture biologique) ou la mention Agriculture Biologique ou Produit issu de l'agriculture biologique.

Mais attention, bio ne signifie pas forcément sain. Un paquet de biscuits même bio restera bourré de sucre. "Le marketing joue parfois la carte du bio c'est bon, mais ce n'est pas forcément vrai. Ne consommer que des aliments transformés bio, ce n'est pas sain." Bio ou conventionnel, il est important de toujours avoir le réflexe de se référer à la liste des ingrédients et à leur provenance.

L’alimentation bio réduit le risque de cancer

Les personnes qui mangent régulièrement des aliments bio pourrait réduire de 25 % leur risque de cancer par rapport aux personnes qui en consomment moins souvent, révèle une étude épidémiologique menée sur plus de 68 000 personnes et réalisée par une équipe de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra). Même si les auteurs de ces travaux n’ont pu établir le lien de cause à effet de cette réduction du risque, ils ont avancé plusieurs hypothèses pour l’expliquer :

  • La présence de résidus de pesticides synthétiques est beaucoup plus fréquente et, quand c’est le cas, à des doses plus élevées dans les aliments issus de l’agriculture conventionnelle, comparés aux aliments bio. "Toutes les études ayant testé l’impact d’un régime ‘bio” sur les teneurs urinaires en résidus de pesticides ou métabolites (résidus issus d’une molécule transformée par le métabolisme) sont cohérentes et montrent leur effondrement après l’administration d’un régime 100% ‘bio’", souligne le Dr Kesse-Guyot. 
  • Les aliments bio sont plus riches en micronutriments qui pourraient diminuer le risque de cancer : antioxydants, caroténoïdes, polyphénols, vitamine C et bons gras. 

Ces résultats doivent être répliqués dans d’autres études pour être ou non confirmés. 

Les raison poral quelle nous achetons un peu le bio malgré sa qualités 

Un écart entre croyance et consommation

Pourtant, le bio ne représente que 4,4% de la consommation générale de produits alimentaires en 2017 et la fréquence de consommation demeure faible. Seuls 14% des Français·es consommeraient bio quotidiennement et 25% auraient une consommation diversifiée, c'est-à-dire régulière et variée de produits biologiques, selon l'étude INCA 3 de 2017. Comment expliquer un tel écart entre des croyances positives à l'égard du bio et une consommation quotidienne assez faible?

Une étude qualitative publiée dans la revue de recherche Décisions Marketing s'est intéressée spécifiquement à ces personnes consommant occasionnellement ou ne consommant pas de produits alimentaires bio, qui représentent respectivement 42% et 11% de la population française.

À travers l'analyse de vingt-cinq entretiens, elle a permis d'identifier cinq types de discours que les Français·es utilisent pour conserver une cohérence cognitive entre une appréciation globalement positive des effets du bio sur la santé et des comportements qui s'en éloignent.

1. «Le bio théorique, oui, le bio pragmatique, non!»

L'analyse de ce type de discours fait ressortir une distinction forte entre, d'une part, un bio théorique (ce qu'il devrait être) et, d'autre part, un bio pragmatique (ce qu'il est réellement, le bio labellisé). C'est sur cette réalité commerciale des produits biologiques que s'opère une relativisation du bénéfice des produits bio sur la santé, voire un déni. L'association mentale entre le bio et ses effets bénéfiques sur la santé existerait bien, mais serait questionnée dans le contexte marchand actuel.

2. «Je m'interroge sur les pratiques agricoles, commerciales et de labellisation»

Trois types de pratiques sont aujourd'hui mises en cause par les consommateurs:

Les pratiques agricoles qui ne permettraient pas d'obtenir un produit 100% bio: est-il possible de produire sans traitement, de contrôler l'effet de facteurs exogènes comme la pollution de l'air ou des champs voisins?

Les pratiques commerciales qui confrontent deux formes d'acteurs: d'un côté, ceux qui profiteraient de l'engouement pour le bio pour accroître leurs marges (grande distribution principalement) et, de l'autre, les consommateurs qui se feraient duper.

Enfin, les pratiques de contrôle mises en œuvre par les organismes de labellisation, qui soulèvent un certain scepticisme.

    Pourquoi les Français sont parfois sceptiques quant aux produits bio
    Pourquoi les Français sont parfois sceptiques quant aux produits bio. | Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France Agence Bio / Spirit Insight

    3. «Mon plaisir ne passe pas par le bio»

    Le plaisir est un critère de choix prépondérant dans les achats alimentaires. Certains consommateurs occasionnels opposent des aliments bons, beaux et qu'ils peuvent manger quand ils en ont envie aux aliments bio, aux goûts différents, à l'aspect moins attirant et dont la production est soumise à des contraintes saisonnières.

    4. «Je voudrais bien acheter bio mais je ne peux pas»

    Certaines personnes expliquent leur faible consommation par des éléments indépendants de leur volonté: le manque de moyens financiers principalement ou le manque de temps pour cuisiner ou pour s'approvisionner.

    5. «Je peux être en bonne santé autrement qu'en consommant bio»

    Le bio peut permettre d'être en bonne santé, mais est-ce suffisant? N'existe-t-il pas d'autres moyens de parvenir aux mêmes fins? Le bénéfice santé du bio est ainsi neutralisé de deux manières. D'abord, manger bio ne suffirait pas. D'autres actions seraient nécessaires pour être en bonne santé comme manger équilibré ou faire du sport. Ensuite, il serait possible de manger sainement, souvent à moindre coût, sans consommer bio. Comment? Par l'achat de produits locaux. Et si le producteur est présent, personne qui inspire confiance de par sa proximité, c'est encore mieux!

    Le saviez vous ?

    • la bio préserve l’environnement
    • l’alimentation bio est bonne pour la santé
    • choisir le bio pour des produits de qualité
    • l’alimentation bio est bonne pour les animaux
    • la bio, c’est bon pour l’économie
    • la bio, pour nourrir le monde
    Commentaires (0)
    3 + 0 =

    Les meilleurs de Tired Earth livrés dans votre boîte de réception

    Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth