C'est qui, Greta Thunberg ?

Greta Thunberg née le 3 janvier 2003 à Stockholm, est une adolescente suédoise, militante pour le climat. Elle a notamment initié la Skolstrejk för klimatet (« grève étudiante pour le climat ») et donné un discours à la conférence de Katowice de 2018 sur les changements climatiques.

Sa mère est la chanteuse d'opéra Malena Ernman et son père, Svante Thunberg, est un acteur de cinéma, comme son grand-père paternel, Olof Thunberg (sv). Elle a une sœur cadette.

A seulement 16 ans, l’adolescente suédoise a déjà fait bouger de nombreuses lignes. Militante écologiste, elle est parvenue à éveiller les consciences et son combat pour la sauvegarde de notre planète ne fait que commencer…

École buissonnière et appel à la grève

En août dernier et alors qu’elle n’a que 15 ans, Greta décide de sécher les cours et de pas faire sa rentrée des classes. Elle s’installe devant le Parlement suédois et entame une « grève de l’école pour le climat ». Pancarte à la main, elle dénonce l’inaction des politiques face au réchauffement climatique. Pendant 3 semaines et quelle que soit la météo, Greta bat le pavé devant le Riksdagshuset, situé à Stockholm.

Le syndrome d’Asperger

Greta Thunberg grandit dans une famille d’artistes. Sa mère est une chanteuse d’opéra et son père est acteur. Ils ont tous les deux mis leur carrière entre parenthèses afin d’accompagner leur fille militante. A l’adolescence, elle connaît une grave dépression, cesse de parler et même de s’alimenter.

C’est à 11 ans que le syndrome d’Asperger (un trouble du spectre autistique) lui est diagnostiqué et s’accompagne de troubles obsessionnels compulsifs et d’un mutisme sélectif.

« Cela signifie que je ne parle que lorsque je pense que c'est nécessaire. Comme c'est le cas maintenant.», avait-t-elle expliqué lors d’un événement TEDx, en janvier dernier. 

Le 2 avril et à l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, Greta poste sur son compte Instagram un message très fort. Elle y explique que « l’autisme n’est pas un "cadeau". Mais avec les bonnes circonstances et les bons ajustements, il PEUT devenir un super pouvoir ». Et d’ajouter que sans son diagnostic, elle n’aurait « jamais lancé le mouvement de la grève de l’école ».

Discours de Greta Thunberg à la COP24 : quand les jeunes se mobilisent pour le climat

« Vous dites que vous aimez vos enfants plus que tout, mais vous détruisez leur futur devant leurs yeux. » Elle même est une adolescente : la jeune suédoise Greta Thunberg, 15 ans, a harangué les délégués de la COP24 dans un discours qui a déjà fait le tour du monde.

#FridaysForFuture

Depuis, elle est retournée sur les bancs de l’école, sauf le vendredi, où elle continue de faire l’école buissonnière, sur les marches du Parlement. Et le fera jusqu’à ce que son pays prenne une décision radicale pour lutter contre le changement climatique.

Le hastag #FridaysForFuture s'est vite répandu dans le monde où des écoliers et collégiens font également grève de l'école le vendredi pour réclamer des actions contre le changement climatique.

C’est à l’âge de 8 ans que Greta Thunberg a entendu parler pour la première fois du changement climatique, « la plus grosse crise à laquelle l’humanité ait à faire face ». 

Dans un article du Guardian, elle explique avoir le syndrome d’Asperger. « Pour moi, la plupart des choses sont noires ou blanches. Je vois ceux qui nous dirigent et je me demande pourquoi ils rendent les choses si compliquées. J'entends les gens dire que le réchauffement climatique est une menace existentielle et j’en vois autant qui continuent comme si de rien n’était » (…) « Le réchauffement doit s’arrêter, nous devons l’arrêter. C’est noir ou blanc. Il n’y a pas de zone grise lorsqu’il est question de survie ».

Commentaires (0)
9 + 4 =

Les meilleurs de Tired Earth livrés dans votre boîte de réception

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth