En septembre 2019, Greta Thunberg et quinze jeunes, issus de douze pays, ont porté « l’inaction climatique » de la France, l’Argentine, le Brésil, la Turquie et l’Allemagne devant le comité des droits de l’enfant de l’ONU.

Beaucoup de gens ayant des connaissances expertes a commencé à s’attaquer à Greta. Pourquoi ? Parmi ces 5 pays visés par la plainte, seule l’Allemagne figure parmi les 5 principaux pays émetteurs de CO2 d’après les chiffres de l’Organisation météorologique mondiale. Selon ces chiffres, la France ne serait classée que 19eme, bien loin derrière les trois premiers émetteurs que sont la Chine, les États-Unis et l’Inde, pourtant non visés par la plainte ! Ces pays n'ont même pas ratifié le protocole optionnel (2014) de la Convention de l’ONU sur les droits de l’enfant (1989) qui permet d’attaquer les États membres l’ayant ratifié si ceux-ci adoptaient des mesures contraires à la convention.

Êtes-vous pour ou anti-Greta… ou déjà neutre ? Tout d’abord, rappelons quelques citations significatives de Greta Thunberg qui parcourent le monde :

  • Je veux que vous paniquez ;
  • Je veux que vous ressentiez la peur que je ressens ;
  • On n’est jamais trop petit pour faire une différence ;
  • Notre maison brûle ;
  • Je veux que chaque jour vous ayez peur comme moi. Et je veux que vous agissiez. Je veux que vous agissiez comme si vous étiez en crise. Je veux que vous agissiez comme si notre maison était en feu. Parce qu’elle l’est.
  • Vous avez volé mon enfance ;
  • Je n’en ai rien à faire d’être populaire.

Mais il y a une véritable guerre environnementale. Cette guerre constitue la menace la plus grave qu’actuellement affronte l’humanité : le changement climatique. Les « pour » et les « contre » de la jeune Greta sont en pleine bataille surtout sur Twitter, ce réseau social préféré du président des États-Unis, Donald Trump, qui est si hostile à Greta Thunberg. Après avoir été élue personnalité de l’année 2019 par le magazine « Time », la jeune activiste suédoise a été attaquée maintes fois par le locataire de la Maison Blanche.

Dans un tweet publié le 23 septembre 2019, Frédéric Hermel, journaliste sportif français, s'est attaqué à la citation assez remarquable de Greta Thunberg : « Vous avez volé mes rêves, mon enfance. C’est un message à ses parents ? » De Nicolas Sarkozy au philosophe Alain Finkielkraut, de l’écrivain Pascal Bruckner à l’essayiste Laurent Alexandre… Greta exaspère. Pascal Bruckner, romancier et essayiste français, s’attaque à Greta : « Mais la famille Thunberg, pour moi, c’est la famille Kardashian de l’écologie. »

« Anti @gretathunberg », c’est une part de la présentation de soi de Laurent Alexandre, essayiste, militant politique français et évidemment un des grands ennemis de l’activiste suédoise ! Il s’attaque fortement à Greta : « Le discours apocalyptique que Greta Thunberg porte, est un discours très dangereux psychologiquement et psychiatriquement pour nos enfants ». Dans un tweet publié 24 septembre 2019, il a posté : « Nous devons combattre Greta Thunberg. » 

Au sommet des Nations unies, Emmanuel Macron a appelé lundi 23 septembre de l'année dernière, les jeunes à agir concrètement : « Je pense maintenant qu’on a besoin qu’on ait une jeunesse qui nous aide à faire pression sur ceux qui bloquent, en se mobilisant, et qui aussi participent à des actions très concrètes. Il y a des tas d’actions citoyennes qui sont utiles », a-t-il déclaré, concluant semble-t-il en réaction à Greta Thunberg : « Là, des positions très radicales, c’est de nature à antagoniser nos sociétés."

Popularité, influence : quelques chiffres par Ifop Opinion

Ifop Opinion, institut français d'opinion publique, est la première entreprise de sondages d'opinion et d'études marketing à avoir vu le jour en France. Cette institut a publié sur son compte Twitter les sondages sur Greta Thunberg. Selon l’un des sondages réalisés, la popularité de Greta Thunberg en Italie (72%) est plus haute qu’en Allemagne (59%) et en France (54%). En France, Greta Thunberg a inspiré seulement 7% des Français et a fait réfléchir 32%.

L’activiste suédoise a une utopie verte en théorie qui est vraiment belle, mais en pratique il y a des choses graves qui ont été omises par cette adolescente de 17 ans : Selon le site statista, les plus gros émetteurs de CO2 au monde sont la Chine, les États-Unis, l’Union européenne, l’Inde, la Russie, le Japon, l’Allemagne, la Corée du Sud, l’Iran, l’Arabie Saoudite et le Canada. Il semble que Greta s'est attaqué à certains pays (surtout européens, le Brésil et la Turquie) et pas tous (par exemple les pays pollueurs situés en Asie) ! Les États-Unis (qui ne respectent même pas les décisions onusiennes), la Chine, l’Inde et le Brésil n’arrêteront pas leurs ambitions géopolitiques et géoéconomiques pour les discours même apocalyptiques d'une adolescente.

Enfin, les jeunes peuvent apprendre de la lutte contre le changement climatique au monde entier. Il ne faut jamais se décourager et perdre espoir, même quand tout va (très) mal.

Commentaires (0)
1 + 9 =

Les meilleurs de Tired Earth dans votre boîte mail

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth