Découvrez notre interview de Vita Evenat, membre de la Convention Citoyenne pour le Climat
Tired Earth : La courte interview de Vita Evenat, membre de la Convention Citoyenne pour le Climat

Interview avec Vita EVENAT

Cette interview a été réalisée par Marcel clément

Photo éditée : ©Tired Earth France

 

A votre avis quel sera l'impact futur du changement climatique sur les phénomènes extrêmes en France ?

A mon avis, si on ne fait rien, l'impact sera dur, tragique voire catastrophique. Il faut imaginer la fonte de tous les glaciers (irréversible !). Dans la partie sud du pays, la vie sera très difficile à cause de températures (autour de + 50°) et un taux d'humidité si haut qu'il rendra toute transpiration impossible, il "explosera " le cerveau humain de la même façon que celui du grec Philippidès avait explosé en 490 av. J.-C.

 

Le dernier rapport du GIEC met en lumière conséquences néfastes de la concentration de méthane dans l'atmosphère. La réduction de ces émissions est-elle une priorité pour la France ?

La réduction des GES est la priorité de tous les pays car c'est la survie de toute notre Humanité qui est en jeu. Les pays d'Europe ont fixé ce cap de réduction des émissions des GES compris la France. Malheureusement notre pays ne figure pas encore parmi les « bons élèves », nous sommes loin des objectifs fixés sans tenir compte de nouveaux objectifs qui découlent de l'urgence de la situation climatique dans le monde. Il y a des décisions à prendre et des objectifs à atteindre pour cette réelle baisse des émissions des gaz à effet de serre.

 

Pensez-vous que le niveau d'ambition de la loi climat et résilience sera suffisant pour ralentir le réchauffement climatique et atteindre les objectifs fixés par l'UE ?

Je suis sûre et certaine que les ambitions de la loi « Climat et résilience » ne suffisent pas à ralentir le réchauffement climatique et la baisser des émissions des GES car cette loi est dépourvue de 90% de nos propositions. Dans ce texte ne figurent que les propositions faciles à mettre en œuvre, celles qui ne demandent pas « révolutionner » la production, le traitement de déchets, les questions de transport et changement de nos habitudes de consommation.

 

Dans le plan d'adaptation au changement climatique, quelles mesures ont été proposées par la CCC ?

La CCC n'a pas étudié le pire scénario, nous avons étudié les possibilités de sortie de cette situation. Nous avons proposé de changer (je schématise) :

-       Nos déplacements et le transport des marchandises, revoir nos moyens de transport. Développer le transport en commun et réduire l'usage de la voiture individuelle. Réduire le diesel, comme le plus grand émetteur des nanoparticules ;

-       Changer nos habitudes de consommation : acheter moins, acheter mieux, en privilégiant les produit locaux et « éco-conçus » ;

-       Isoler nos bâtiments afin d'éviter la perte des énergies de chauffage et climatisation ;

-       Changer notre façon de produire en mettent l'éco conception au centre de la production, concevoir et produire les appareils non-gourmands en énergie ;

-       Réduire nos déchets et emballages. Traiter nos déchets localement ;

-       Réparer et réemployé tout objet ou le recycler si ce n'est pas possible ;

-       Développer les énergies « vertes » propres à chaque localité, afin de sortir des énergies fossiles et du nucléaire ;

-       Financer la transition écologique en taxant les dividendes à la hauteur de 4% pour les entreprises qui ont un bénéfice supérieur à 100 000 euros (si je ne me trompe pas sur le montant !)

C'est vraiment très laconique, mais vous pouvez retrouver les propositions de la CCC ici.

Les meilleurs de Tired Earth dans votre boîte mail

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth