Fatih Karakaya

Né en Turquie en 1977, il arrive à l’âge de 10 ans à Strasbourg, en France où son père est en entrepreneur en bâtiment. Ayant fait ces études de Turcologie à l’université de Strasbourg, puis d’informatique il travaille dans le secteur privé. Depuis le jeune âge, il participe activement aux associations de quartiers puis des organisations internationales. Adhèrent dans un premier temps du parti socialiste, il quitte le parti qu’il qualifie d’islamophobe suite à la loi sur les signes religieux en 2004. Il rejoint Europe Ecologie-Les Verts en 2005 et s’investit activement dans le parti. Il sera candidat aux municipales et cantonales. En 2015, il quitte les Verts sur fond de désaccords avec les dirigeants locaux. Il rejoint le Parti Egalité Justice pendant un an puis arrêtes ses activités politiques pour se consacrer à son métier de journaliste. Actuellement en plus d’être Freelance, il dirige bénévolement http://Medyatukr.info, un site d’information axé sur la communauté turque francophone.

Interview avec Fatih Karakaya
Cette interview a été réalisée par Melania Giordano
Photo éditée : ©Tired Earth France

 

En tant que citoyen spécial, les citoyens ont-ils suffisamment d'informations sur les dangers des masques jetés sur notre environnement ?

Depuis le début de la crise sanitaire, la gestion par le gouvernement français a été désastreuse. Au départ, on nous a expliqué que les masques n’étaient pas nécessaires pour cacher le manque de matériel, ensuite on a droit à des masques en tissu moins protecteur. Par la suite on a eu des vrais masques et maintenant le gouvernement n’encourage pas les masques en tissus. 

Les citoyens sont pris pour des cons et payent l’incompétence de ce gouvernement. Evidemment quand on n’est même pas capable de fournir des masques à ses citoyens, « l’après-usage » n’avait pas d’importance pour le gouvernement. Quand on regarde les messages publicitaires du gouvernement à aucun moment nous avons des informations sur les dangers des masques jetés par terre ou dans la nature. De ce fait, c’est une cacophonie, une fois de plus. Les citoyens doivent se débrouiller tout seul. Heureusement que des ONG et des mouvements existent pour palier aux failles de l’Etat.

Pourtant à ce jour, on ne sait toujours pas s’il faut mettre les masques dans les poubelles domestiques ou recyclages. C’est quand même fou de ne pas informer les citoyens sur un sujet aussi sensible mais surtout aussi capitale. 

Pensez-vous que les enseignements religieux peuvent aider à protéger l’environnement ?

Malheureusement nous vivons une époque où le « religieux » est devenu l’ennemi de la République aux yeux de certains. Pourtant, à mon avis, les cadres religieux peuvent avoir un rôle très important à jouer pour une société meilleure. Il faut savoir que la loi humaine est individuelle. Elle oblige la personne à respecter les lois « pour ne pas avoir une amende ». 

Or la religion est l’inverse. Elle met en avant une responsabilité vis-à-vis de la société. Par exemple, une personne qui roule sur autoroute ne dépassera pas la vitesse autorisée s’il sait qu’il y’a un radar. Or, dès qu’il est sûr qu’il ne craint plus rien, il va dépasser « ses limites ». Mais un religieux sait que même s’il n’y a pas de flics, « Dieu tout puissant », voit tout donc va rendre quand même des comptes. Cette situation fait que même en cas d’absence de l’autorité, la religion a un pouvoir de contrôle. Par exemple dans le cas des masques, les personnes qui jettent les masques par terre ont une amende. Mais on les retrouve quand même, pourquoi ? Parce que le citoyen sait qu’il n’y a pas de police. Or, l’enseignement religieux apprend la responsabilité vis-à-vis de la société et lui empêche de faire cette « bêtise ».

C’est vraiment dommage, au 21ème siècle, de forcer les gens à abandonner toute croyance en public. Pourtant, les religions ont un rôle primordial dans cette société. 

Quelle est l'opinion de l'Islam sur notre campagne ?

L’islam est né il y’a plus de 1400 ans. A cette époque les questions de l’environnement n’avaient pas autant d’importance. Et pourtant, l’Islam parle déjà de l’environnement. Par exemple, les gâchis sont sévèrement condamnés notamment de l’eau.

Le prophète de l’Islam dit : « Même si vous êtes au bord du Nil, ne gaspillez pas l’eau ».

Et là on voit l’importance de l’environnement car même si vous avez de l’eau en abondance, il faut la préserver. Dans la croyance de l’Islam, les humains sont venus de la terre et donc la terre est un élément important de l’humanité. Par ailleurs, le Prophète a dit : « Si le jour de la Résurrection arrivait alors que l'un d'entre vous tenait un plant à la main, qu'il le plante. » De ce fait, cela oblige un musulman a respecté l’environnement à le préserver et l’entretenir. Je pense que c’est quand même fou que dans une période où le mot « pollution » n’existe pas, une religion attire sur l’importance des forêts, de la terre, de l’eau.

Ainsi, un musulman a l’obligation de préserver « ces merveilles » qu’Allah leur a donné. En protégeant la nature, le musulman accompli aussi son devoir envers son créateur. Dans ce sens, on peut dire que l’Islam encourage ces campagnes de sensibilisation.

Que conseillez-vous aux militants écologistes de participer à cette campagne ?

Malheureusement nous vivons aussi une époque où l’économie passe avant l’écologie. Pour certains l’écologie est le contraire de développement. Pour eux le développement durable n’a pas de sens. D’ailleurs, il suffit de voir les articles de certains médias français comme le Figaro qui publient de plus en plus d’articles à charge envers les écologistes. Cela ne doit pas nous décourager au contraire nous réconforter dans notre combat malgré eux. Cette planète n’a pas de ressource illimitée et mérite donc qu’on y fasse attention. Il faut continuer les campagnes de sensibilisation, à expliquer aux gens l’importance de la nature.

Cette sensibilité à l’environnement ne se résume pas à un parti ou une association chacun de nous doit l’avoir ne serait-ce que par devoir aux générations futures. Donc je les encourage vivement à partager vos campagnes.

comments (0)
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.

Les meilleurs de Tired Earth dans votre boîte mail

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth