Selon une enquête menée par Harris Interactive pour RTL et M6, 72% des Français se sont davantage intéressés aux enjeux écologiques ces derniers mois.
Écologie

Les canicules exceptionnelles de l'été, la sécheresse extrême dans plusieurs départements français ainsi que les incendies en Amazonie ont achevé de mettre l'environnement, l'écologie et le climat parmi les sujets qui comptent. Et un an après la démission de Nicolas Hulot de son poste de ministre de la Transition écologique, le résultat en est que près de 3 Français sur 4 (72%) - et même près de 9 sur 10 chez les 18-24 ans ! - reconnaissent que leur intérêt pour l'environnement s'est accru ces derniers mois.

Selon les chiffres d'une enquête Harris Interactive réalisée pour RTL et M6, la moitié d'entre eux sont allés jusqu'à modifier leur comportement en conséquence. Les Français sont d'autant plus pessimistes pour l'avenir de la planète qu'ils sont âgés, mais ont conscience qu'ils peuvent agir au quotidien, mais l'opinion est partagée au moment d'évoquer l'épineux sujet des transports. 53% seraient prêts à envisager d'abandonner la voiture individuelle. 

Macron sera jugé "sur pièce"

L'abandon du transport en avion semble être un sujet plus propice au consensus. 65% se disent disposés à ne plus le prendre. Par ailleurs, une large majorité (62%) considère qu'il est possible de concilier politique en faveur de l'environnement et préservation du pouvoir d'achat. En revanche, 69% des personnes interrogées sont pessimistes concernant les enjeux écologiques.

Mais les Français sont partagés sur l'engagement d'Emmanuel Macron en faveur de l'environnement. Il est sincère pour 43% d'entre eux seulement. "On est face à des Français qui, globalement, se disent : 'On attend de voir, pour juger sur pièce'", explique Jean-Daniel Lévy, directeur du département opinion chez Harris Interactive.

Ainsi, il apparaît comme "une forme de sincérité perçue par près d'un Français sur deux, et puis une attente relativement bienveillante de la part des Françaises et des Français". À sept mois des municipales, l'environnement sera le deuxième sujet motivant le choix des Français, après les impôts locaux. Les sympathisants de gauche et de LaREM sont les plus sensibles à l'environnement.

Commentaires (0)
17 + 2 =

Les meilleurs de Tired Earth livrés dans votre boîte de réception

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth