Plusieurs facteurs expliquent ce déclin substantiel des lémuriens de Madagascar comme la déforestation ou l’exploitation des ressources forestières pour la fabrication de charbon de bois.
Madagascar

La dernière mise à jour de l’UICN

La situation est alarmante. L’UICN ou Union Internationale pour la Conservation de la Nature a sorti sa dernière liste rouge des espèces menacées. Selon le communiqué de l’organisation, "sur les 120 372 espèces évaluées dans le monde, 32 441 sont menacées d’extinction dont les lémuriens de Madagascar". Ainsi, près de 31% des espèces sont désormais en danger critique d’extinction dont 33 espèces de lémuriens. Selon le même document relayé par le journal Midi Madagasikara, 98% d’entre elles, soit 103 espèces sur les 107 survivantes sont "menacées d’extinction". Le déclin substantiel de ces espèces endémiques du pays peut s’expliquer par différents facteurs comme la déforestation, la pratique de l’agriculture sur brûlis, l’exploitation des ressources forestières pour la fabrication de charbon de bois ou encore la chasse à Madagascar.

Les espèces menacées

Parmi les espèces les plus menacées dans la Grande Ile figurent le Sifaka de Verreaux et le Lémur de souris de Madame Berth, le plus petit primate du monde. Par ailleurs, 13 autres espèces de lémuriens de Madagascar se trouvent dans des catégories de menace plus élevées à cause de l’intensification des pressions anthropiques, souligne le même communiqué. Dans le reste de l’Afrique, 54 espèces de primates sur 103 sont menacées. C’est le cas par exemple du colobe à longs poils, qui est désormais en danger critique.

Commentaires (0)
12 + 0 =

Les meilleurs de Tired Earth dans votre boîte mail

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth